Les plaisirs féminins – Les types d’orgasmes

Au nombre des plaisirs féminins figurent les types d'orgasmes. Les orgasmes constituent des sources de jouissance extrêmes liées au plaisir sexuel chez la femme. Certaines personnes pensent qu'il n'existe qu'un seul unique orgasme. Voici les 6 types d'orgasmes chez la femme.

L'orgasme clitoridien

La plupart des femmes atteignent assez facilement l'orgasme clitoridien. L'orgasme clitoridien est relativement court et rapide à venir. Il peut être atteint la pénétration.

Pendant un moment de plaisir sexuel, certaines positions facilitent l'orgasme clitoridien. À savoir : la fleur de vénus, l'andromaque, le missionnaire et la levrette. À cela s'ajoutent les préliminaires qui sont également importants pour l'atteinte de cet orgasme. Il faut donc adopter une position où la stimulation du clitoris est possible grâce à la pénétration. Et à cette étape, le niveau du plaisir s'augmente et devient très intense. De plus, grâce à des mouvements répétés, certaines femmes atteignent vite l'orgasme clitoridien.

L'orgasme du point G

Selon les spécialistes, le point G serait une zone de vagin située à 3 cm de l'entrée. Le point G, au cours d'un rapport sexuel, entraîne un effet agréable chez une bonne partie des femmes, mais provoque un orgasme chez une minorité. À cet effet, pour atteindre l'orgasme du point G, il faut très bien stimuler les autres zones du vagin comme l'arrière, les côtes et le fond. Tous ces points bien excités suscitent du plaisir chez la femme. De plus, pour bien stimuler le point G, il faut exercer une pression douce et appuyée. Autrement dit, faire un massage de cette zone. Situé en arrière de l'urètre, il peut y arriver des besoins d'uriner au cours d'un rapport sexuel. Cette sensation, à première vue, est souvent annonciatrice de l'orgasme.

Le sex-toy, la position d'Andromaque et celle de l'équerre, permettent l'atteinte de l'orgasme du point G. La position de la tige et les vibromasseurs permettent également de stimuler le point G chez la femme. Cependant, il est important de trouver le point G avant de pouvoir le stimuler.

L'orgasme du col de l'utérus

Ce type d'orgasme est encore appelé orgasme cervical et est très peu connu de tous. Toutes les femmes peuvent physiquement parlant prendre du plaisir grâce à leur col de l'utérus. Ce type de jouissance demande une pénétration très profonde avec et de la vigueur.

Pour atteindre l'orgasme du col de l'utérus, des positions comme la levrette profonde et l'amazone profonde sont à pratiquer. Le fauteuil des délices et la position du kamasoutra peuvent permettre de stimuler l'orgasme du col de l'utérus. Autrement dit, il faut alors privilégier les positions sexuelles dans lesquelles l'homme peut se trouver profondément dans sa partenaire pour stimuler l'orgasme. L'orgasme du col de l'utérus n'est donc possible que si la femme est bien excitée et que son partenaire stimule correctement le cervix. Il est vrai que toutes les positions ne sont pas forcément adaptées. Toutefois, la taille du pénis de votre partenaire est à prendre en compte.

La réaction à la stimulation du col de l'utérus varie d'une femme à une autre.

L'orgasme de l'urètre

Pour déclencher ce type d'orgasme, certaines femmes se retiennent d'aller aux toilettes le plus longtemps possible. C'est une nouvelle tendance et, à priori, l'on peut dire qu'il s'agit d'une forme de masturbation. Une fois l'envie pressante soulagée, cela pourrait procurer un orgasme intense. Ainsi, l'orgasme de l'urètre permet de détendre les muscles de la paroi de la vessie. Mais, une telle pratique n'est pas sans risques pour l'organisme. Il peut entraîner une infection urinaire lorsque l'orgasme prend assez de temps. De plus, l'ensemble des organes formant le système urinaire : reins, vessie…, peuvent être fragilisés.

Au vu des effets indésirables présentés, l'orgasme de l'urètre est fortement déconseillé par les spécialistes de la santé.

L'orgasme du sommeil

L'orgasme du sommeil est un orgasme involontaire. Cela se justifie par le fait que les femmes ont des excitations sexuelles durant leur sommeil. Ce type d'orgasme peut être souvent provoqué par des rêveries érotiques nocturnes qui, il faut le rappeler, entraînent une excitation sexuelle très forte. C'est ce qui justifie que certaines femmes affirment se réveiller "mouillées". D'autres, par contre, en font une description forte de plaisir. Ceci dit, toutes les femmes ne sont pas concernées par ce phénomène. L'orgasme du sommeil permettrait d'évacuer des tensions sexuellement non résolues provoquées peut-être en amont. Il entraîne une libération des sécrétions vaginales liées à l'excitation. Il faut souligner que l'orgasme nocturne n'est pas un signe de manque de sexe ni de frustration sexuelle. Enfin, l'orgasme du sommeil a lieu lors d'une jouissance involontaire pendant que l'on dort. À voir la complexité des facteurs de l'orgasme du sommeil, certaines facultés de la sexualité chez la femme restent à expliquer.

L'orgasme mental

L'orgasme pourrait être atteint par la pensée et même s'il n'y a pas de contact physique entre deux partenaires, la femme peut atteindre un orgasme. En effet, tout est relatif à la pensée quand bien même vous n'êtes pas avec votre partenaire. Une envie très forte vous tient lorsque vous êtes parfois en train de vous souvenir de certains moments érotiques. L'orgasme mental est aussi lié à une ouverture d'esprit qui associe le plaisir sexuel à une activité physique ou cérébrale. À travers une simple pensée, vous pouvez déclencher une jouissance provoquée par le cerveau. On peut se demander : le cerveau est-il plus fort que le clitoris ? Tout se passe en effet dans le cerveau et grâce à des imaginations érotiques. C'est donc la richesse des pensées érotiques qui donnent cette prospérité orgasmique.

Tout ceci est possible lorsque l'on travaille fréquemment son imagination et sexualise ses pensées. Ceci dit, à la capacité de plaisir légal avec un partenaire, l'esprit de la femme l’emportera sur le corps. À ce niveau, c'est comme une relation entre deux personnes, le corps de la femme et son mental. C'est l'un des orgasmes chez la femme qui lui est très difficile d'atteindre parce qu'il se passerait sans contact de corps.

En définitive, pour le plaisir féminin il existe 6 types d'orgasmes chez la femme :

  • l'orgasme clitoridien,
  • l'orgasme du point G,
  • l'orgasme du col de l'utérus,
  • l'orgasme de l'urètre,
  • l'orgasme dans le sommeil et puis
  • l'orgasme mental.

Le type d'orgasme et sa sensation peuvent différencier d'une femme à une autre. Il urge de connaître l'orgasme de sa partenaire pour une bonne jouissance sexuelle.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *